Edito Mode egolarevue 42

UNE SEULE LETTRE DE DIFFÉRENCE ET UN ABÎME IMMENSE QUAND ON N’EST PAS DANS L’AMBIANCE. LA BELLE, PARÉE DE SES ATOURS, SE DÉTOURNE DES ÉCLATS DE LA BOULE À FACETTES. ÉCLATANTES LUMIÈRES NOCTURNES QUI INVITENT À ÊTRE UNE AUTRE, SON À BLOC OU COCKTAIL, DOUX POISON DE L’OUBLI, NE PARVIENNENT À L’ANCRER ICI. CONVOITÉE, TOUCHÉE, DÉSIRÉE, ENLACÉE… ELLE EST AILLEURS. EN QUÊTE D’ALLER PLUS VITE QUE LA MUSIQUE, D’UN BON DÉLIRE POUR S’ÉPANOUIR OU S’ÉVANOUIR. AU PETIT MATIN LA CENDRILLON DES TEMPS MODERNES REPREND LA MAIN ET S’ÉCLIPSE VERS UNE AUTRE HISTOIRE.

 

PHOTOGRAPHES : DIDIER MICHALET & KAREN FIRDMANN (DMKF)
MANNEQUINS : SARAH (AGENCE WHAT ELSE), SCOTT & EDOUARD (AGENCE HOURRA MODELS)
MUHA : SILVY KAZANDJIAN
STYLISTE : PAULINE SALTARELLI

 

×