Un air de changement pour Le Jean Moulin

Changement d’arrondissement pour le jeune chef et son équipe 

Une nouvelle aventure attend le chef Grégoire Baratier et son staff. Ils quittent le 3ème arrondissement, proche de Part-Dieu, pour s’installer en plein coeur du 6ème. A la clé, un environnement plus grand que le précédent : 150 m² qui permettent d’accueillir 48 couverts, un gain de place très appréciable. Deux petites salles distinctes se dessinent dans une atmosphère calme et reposante ajouté à cela une décoration épurée.

 

Le chef et son équipe dans leur nouvelle cuisine. © PC

Grégoire Baratier a fait le choix de conserver la même équipe, pour garder une certaine osmose pour le bon fonctionnement du nouvel établissement. Une carte remaniée, avec le lancement du nouveau menu estival, que l’on peut déguster du mardi au samedi, midi et soir. Deux plats phares restent à cette carte, avec la fricassée de riz de veau français et ses quelques légumes et champignons de saison ainsi que le parfait glacé au vin jaune avec sa mousse légère aux cèpes. Une cuisine élégante est servie, avec des références plutôt classiques, que le chef tient de la cuisine familiale de son enfance, mais celle-ci est ponctuée de petites touches plus modernes. Une volonté de faire voyager le client de la part de Grégoire Baratier, avec quelques inspirations des différentes cuisines du monde. Le tout donne un mélange équilibré, harmonieux dans l’assiette, ajouté à cela des combinaisons de saveurs bien maitrisées.

 

Le parfait glacé au vin jaune et sa mousse aux cèpes, dessert phare du jeune chef Grégoire Baratier. © PC

Ce nouvel emplacement pour le restaurant est une réussite qui a souhaité garder son nom « Le Jean Moulin », nom porte-bonheur selon le chef. Espérons que cette réussite continue pour ce bel établissement. Un rendez-vous idéal pour un déjeuner, non ?

Dans la même catégorie

×