TOTEMS par Tanguy Roland à la Galerie Métamorphik.

La peinture de Tanguy Roland est résolument figurative. Des visages, des figures, des postures, des êtres et des animaux ressemblant à cent mille autres, et, pourtant… vous allez être surpris par cette nouvelle exposition : « TOTEMS » présentée à la galerie Metamorphik.

.

Tanguy Roland

.

Cette peinture s’engage dans une réalité familière, un réel sans concession. Tanguy a fait le choix de peindre ses plus proches,
la chair de sa chair. Peindre ainsi, c’est se mettre en danger, c’est aussi s’inspirer et s’exposer dans ses ressorts les plus intimes. Si le choix a été pris de nous offrir ce qu’il a de plus précieux et d’unique, sans tricher, c’est qu’il fait le pari de se dévoiler auprès d’inconnus. Cette notoriété viendrait à effacer ses liens de sang pour garantir un anonymat protecteur à sa famille.

.

Tanguy Roland

.

Cette inspiration du quotidien est transposée dans des décors emprunts de mystères et d’énigmes. Aux fonds opaques et unis des précédents tableaux de l’artiste, un brouillard ouaté, abstrait, y prend désormais place et, tout en contraste, en fait ressortir la lumière. Parfois, une forêt s’y discerne, onirique et étrange. Paysage en ambivalence entre menace et sérénité où les enfants, seuls, trouvent un refuge protecteur pour flâner, s’abandonner à une douce rêvasserie et grandir dans une introspection silencieuse.

Dans cet eden infantile, la nature redonne sa place à la vie animale. L’innocence de ces enfants, de ces solennels, rentrent en confrontation à la bestialité et la férocité du loup, à la puissance et à la force du cheval, à la laideur de la grenouille,
à la fugacité du papillon ou à la crainte de la biche. Terrorisées par les hommes, ces bêtes s’abandonnent, dans une confiance et une fidélité instinctives, apprivoisées par l’âge tendre. Même le loup, objet de toutes les peurs, hantises de tous les contes, devient doux et protecteur en obstacle au spectateur pour pudiquement préserver ces fillettes.

.

.

Si chaque rencontre parait évidente, elle semble, pour chacune d’entre elles l’objet d’une quête, d’un patient apprentissage jusqu’à la métamorphose. Ce cheminement est marqué par un ensemble d’étapes fran- chies pas à pas jusqu’à la fusion totémique des qualités de l’animal à l’humain. Sous le regard d’un père, les enfants ressortent de chacun de ces accomplissements couronnés fièrement d’une coiffe de plumes. Ce statut acquis de haute lutte laisse parfois transparaître dans ces yeux d’enfants l’incompréhension, l’étonnement, la fierté ou la gravité. Que chacun de ces tableaux puissent rappeler à notre nostalgie ce chemin parcouru, ce que nous y avons gagné et, surtout, ce que nous y avons perdu.

.


Exposition TOTEMS par Tanguy Roland
Du 29/03 au 28/04 à la Galerie Métamorphik
22, Grande rue – Sainte-Foy-lès-Lyon

 

Dans la même catégorie

×