Villa Maïa & le Jardin de l’Antiquaille

Sur la colline de Fourvière, le temps s’est arrêté. Berceau de la civilisation romaine, cette « colline qui prie » veille sur la ville de Lyon. D’un silence conventuel, elle apporte sérénité et spiritualité comme nulle part ailleurs. Christophe Gruy, PDG du Groupe Maïa, en est tombé amoureux. Fruit de ses amours, Villa Maïa. Un somptueux hôtel intimiste.

.

.

Les Jardins Villa Maïa par Louis Benech, décorateur.

Ce jardin de contemplation imaginé comme un cloître, à l’image de la colline qui prie, offre une diversité végétale exceptionnelle. Le tout dans une atmosphère de potager abandonné où la nature aurait repris ses droits. tout un poème. Avec ses platanes, tulipiers, ifs d’irlande, arbustes bas, houx, chênes et haies d’osmantes, ce jardin, conçu comme un tableau pour préserver sa quiétude, est un véritable havre de paix.

Pour parfaire ce lieu, le Jardin de l’Antiquaille propose 3 déclinaisons d’entrées, de plats et de desserts servies exclusivement sur la terrasse les vendredis et samedis soirs.
Entre la soupe froide de petits pois à la menthe, pizza à la truffe d’été ou carpaccio de boeuf… notre coeur balance.
Rapport qualité prix imbattable.


infos : VILLA MAÏA
8, rue du Pr Pierre Marion – 69005 Lyon
04 78 16 01 01
site

Dans la même catégorie

×